Européennes 2009 : tracts électoraux en Île-de-France

Publié le par Moktarama


        À l'instar de beaucoup [1] , voilà le jour de l'élection arrivé et je n'ai toujours aucune certitude quand à mon vote. En désespoir de cause, je me suis hier penché vers l'enveloppe contenant les bulletins ainsi que quinze "professions de foi" des candidats de ma région, et y ait trouvé une certaine diversité, tant sur la forme que sur le fond. Je vous les présente dans ce billet, rassemblées et rapidement commentées. Peut-être y trouverez-vous de quoi arrêter un choix pour votre vote, si vous faites également partie des nombreux indécis...


Note : chacun des tracts peut se lire en une version plus grande et lisible, il vous suffit de cliquer dessus pour y accéder. Ceux-ci sont listés de droite à gauche sur le spectre politique, les listes écologistes et inclassables étant placées au centre.





Liste Antisioniste


Forme : une affiche totalement hallucinante, entre film de zombie et Petits meurtres entre amis , avec comme cerise sur le gateau le sourire totalement effrayant de Dieudonné. Cette liste fait peur, elle semble s'en délecter...

Fond : Aucun. Du vent, des sous-entendus, aucune chance d'avoir le moindre élu - que je sois damné si je me trompe - , humour noir toutefois largement assumé.





Front National


Forme : du FN très classique, avec personnalisation maximale du candidat et le conducator Jean-Marie qui se fend d'une petite lettre au verso. Nous sommes invités à "exiger" avec leurs élus, contre "l'arnaqe européenne" . On remarquera également que ce n'est pas le FN national qui finance la campagne, mais l' "AFE Dubois Île-de-France" ...petits problèmes économiques, peut-être.

Fond : comme pour la forme, aucun changement par rapport à l'habitude. Inversion des "flux migratoires", protectionnisme et préférences nationale et européenne sont au rendez-vous, rétablissement des frontières nationales, identité et tradition, ainsi que le monde rural et les "salariés et épargnants".





Centre National des Indépendants et paysans


Forme :
la photo est désastreuse - au même niveau que celle du FN, c'est dire - , la police peu lisible, même si le slogan est frappé "au coin du bon sens près d'chez nous" ...bon, en fait, on dirait un clone du FN sans l'obsession de l'immigration mahométane.

Fond :
le CNI était un courant de l'UMP jusqu'à récemment, ils ont décidé de se séparer et de présenter leurs propres listes. On aura compris à la forme que le CNI est le parti poujadiste par excellence, il fut d'ailleurs la première appartenance politique du jeune député Le Pen.





Libertas


Forme :
le recto est personnalisant - tendance certes très prégnante à droite de l'échiquier politique - mais assez clair, avec un slogan clair et un texte court. Le verso, lui, ressemble un peu trop à une publicité touristique pour la Bourgogne pour être sérieux.

Fond :
encore une fois, on retrouve le protectionnisme et le respect des valeurs et traditions - ce qui est donné comme la raison d'éjection de la Turquie - , avec en sus le rappel du non respect de l'expression démocratique des peuples avec le traité de Lisbonne. Libertas, curieux attelage européen des ultra-libéraux et des souverainistes-chasseurs, espère constituer un groupe. De Villiers, lui, est un satellite de l'UMP au niveau français.





Debout la République


Forme : l'orange étant déjà pris, les "néo-gaullistes" - avec de gros guillemets - ont pris le violet. Très mauvais choix, on ne voit que ça. En dehors de cette couleur désastreuse, le recto est assez percutant, mais le verso est soit trop long, soit trop court, trop simpliste pour avoir un réel intérêt mais pas assez basique pour fixer l'oeil.

Fond : l'Union Européenne se voit ici accusée de tous les maux, et les solutions présentées sont irréalisables mais d'une simplicité telle que n'importe quel pilier de comptoir aurait pu les énoncer. On a vraiment l'impression que cette liste et les trois précédentes se marchent dessus. La palme va à Debout la République pour son populisme encore plus assumé que Libertas, sur fond de fromages et de vins...





Union pour un Mouvement Populaire


Forme : à mon avis, et de très loin, la meilleure profession de foi du lot. Slogan bien visible, photo des patrons de l'entreprise UMP pour un dynamisme à tout épreuve représenté par Dati et Barnier, Cavada étant la bonhomie faite homme. Au dos, une brève lettre et six points qui se détachent de manière visible. On rajoutera l'impression fédératrice donnée par les quatre logos de formations politiques en bas du tract. Ils ont même réussi à ne pas mettre la tête de Nicolas Sarkozy !

Fond : là, ça se corse nettement. On passera sur la tautologie admirable qu'est le slogan "Quand l'Europe veut, l'Europe peut" . Par contre, on tique un peu plus devant une phrase qui n'aurait pas démérité dans les régimes pratiquant le culte de la personnalité, d'un goût extrêmement douteux mais qui montre bien la mentalité du parti au pouvoir : "Ensemble, avec la volonté et la détermination du président de la République, nous changerons l'Europe pour mieux protéger les Français." Enfin, on achève de trouver l'UMP pathétique quand on voit que les trois premiers points reprennent quasiment mot pour mot les arguments du FN et de la droite poujado-souverainiste. Clairement, ils ont choisi de ne chasser que leurs électeurs les plus fidèles pour ces élections européennes...





Mouvement Démocrate


Forme : le recto est assez médiocre, avec la photo de François Bayrou dont on voit difficilement ce qu'elle peut faire là. Le verso, lui est nettement plus intéressant, avec la fausse photo de famille et la vingtaine de points du "programme" européen du MoDem. Les codes couleurs sont sinon respectés, et soulignent notamment les deux derniers points signalés.

Fond : le MoDem semble s'investir beaucoup dans l'Europe. J'apprécie l'engagement d'honorer le mandat européen, c'est suffisamment rare pour être signalé. Par contre, je trouve très triste - et un peu pathétique pour la construction européenne - que le seul vrai parti fédéraliste en ce qui concerne l'Europe n'ose même pas l'afficher en toutes lettres sur ses tracts de campagne, par ce que dixit - dans je-ne-sais-plus-quelle émission de télé - "Vous comprenez, ça va effrayer l'électeur" ...





Europe Écologie


Forme : une profession de foi dont on a du mal à distinguer le recto du verso, qui n'est pas d'une folle clarté. Toutefois, couleurs, comme typographie et photo, sont d'excellente facture, et le tout a une cohérence très agréable à l'oeil.

Fond :
un programme intéressant, notamment dans la mention explicite des problèmes majeurs de la démocratie européenne et de la nécessité de refonder le systême qui régit tout ça. Dommage que le nucléaire soit jugé suffisamment important pour en faire une question essentielle, pour le reste c'est trop consensuel pour être crédible - surtout quand on connaît l'amour de Cohn-Bendit pour le Joli Marché  ...Eva Joly, ses très solides compétences et sa bonne bouille feront certainement plus pour cette liste que le texte, la mettre en avant est un mouvement intelligent.





Alliance écologiste indépendante


Forme :
fait indéniablement partie des plus cheap, avec des couleurs imbitables, la mise en page étant fort peu lisible. Même si la photo du veau têtant sous la mère est rigolote...tout comme celle d'un Lalanne au regard pénétrant et accompagné du meilleur ami de l'homme.

Fond :
alliance hétéroclite d'un ancien vert, d'un chanteur-poète, et d'une myriade de responsables associatifs, cette liste se place autant sur le champ de la protection animale et de défense du "naturel" que sur celui de la biodiversité et des changements climatiques. Veulent orienter la fiscalité quasi intégralement vers les coûts environnementaux, et moins sur le travail. Certaines propositions semblent surréalistes, comme l'habilitation européenne des médecines "naturelles" . On aura l'honnêteté de noter qu'eux aussi réclament une Europe fédéralisée - sans le dire.





La terre sinon rien

Forme : le bleu ciel est terriblement mal choisi car peu lisible, pour le reste ce n'est pas mal du tout, clair, concis, avec deux slogans bien visibles.

Fond :
ils partent et promeuvent une idée relativement répandue et pas inintéressante, à savoir que prendre le PIB des pays comme l'alpha et l'oméga de toute polémique économique ne fait pas forcément de sens, et qu'il faudrait clairement le remplacer par un indicateur qui prenne en compte le côté qualitatif. Je ne suis par contre pas certain que le rebadgeage de ce futur indicateur en "Bonheur Intérieur Brut" soit d'une pertinence folle pour propager la crédibilité de cette idée...par ailleurs, l'empilement de poncifs - logiquement faux -  tels que "le Parlement européen vote 85 % des législations nationales" n'est pas du meilleur goût.





Europe Démocratie Esperanto


Forme : encore une fois, l'usage d'une couleur claire - sans parler du violet, à bannir des tracts électoraux - ne facilite pas l'accroche, comme l'absence de tout slogan et le texte dense et resserré sur les deux feuillets. Contrairement à un contenu médiatique, les encadrés ont ici un effet plutôt négatif, en empêchant la focalisation rapide du lecteur sur les points essentiels

Fond : assez paradoxalement, ne prône l'esperanto comme langue exogène européenne que de manière très secondaire, malgré un plaidoyer certes appuyé. S'oriente, de manière plus crédible et réaliste, vers la densification des programmes d'échange européens, la protection des langues, le développement durable et la démocratie directe - avec notamment le référendum d'initiative citoyenne.





Parti Socialiste



Forme : le slogan est bien visible, l'ensemble est plutôt clair, la photo fait trop posée, et le "programme" est ridiculement court pour un parti qui se veut appeler à la réflexion et qui est régulièrement accusé de n'avoir pas grand-chose à proposer. L'ensemble, malgré des éléments assez positifs pris séparément, dégage une terrible impression de consensualité molle...mais il se peut que ce soit un avis trop subjectif de ma part pour être pertinent. Seul tract à mentionner de manière bien visible son appartenance à un groupe européen - hors Libertas bien sûr - , en l'occurence le PSE.

Fond : le slogan est aussi tautologique que celui de l'UMP. Les six points de "programme" sont ambitieux, mais en total décalage avec le soutien à la réélection de Barroso à la tête de l'UE. La lettre, elle, commence par l'opposition européenne du PS à Sarkozy, continue par l'attaquer grossièrement et avec des arguments au minimum sans force aucune vu la réalité des votes socialistes, et finit sur une ambition affichée très élevée - beaucoup trop élevée eu égard aux capacités du PS, on serait tenté de dire.





Front de Gauche



Forme : la photo de groupe est assez sympathique, non artificielle - c'est assez rare pour être signalé - , et bien légendée. Les trois logos du bas, comme pour l'UMP, renforcent l'impression de cohésion de groupe. Pour le reste, c'est nettement plus mitigé, en particulier en termes de clarté. Tout comme pour la liste Esperanto, l'addition de citations et d'incises n'attire pas l'oeil du lecteur vers le coeur du texte.

Fond : de manière encore plus paroxystique le grand frère socialiste, les textes sont ambitieux : retour sur les directives "services publics" , salaire minimum européen de 1600 €, pôle public bancaire, et respect des refus démocratiques du traité de Lisbonne pour constituer un nouveau traité. C'est très plaisant sur le papier, toutefois on se demande comment ceux qui sont à des niveaux si élevés en politique depuis tant d'années osent promettre des choses aussi visiblement infaisables à court terme. Ils semblent en avoir conscience, ainsi le texte principal est exclusivement axé sur la proclamation urbi et orbi qu'ils représentent la seule vraie "gauche combative, populaire, unitaire, qui agit dans la rue et au Parlement pour changer la vie, pour changer l'Europe" .





Lutte Ouvrière



Forme : terrible. Traditionnelle pour Lutte Ouvrière - dont on ne savait même pas qu'ils avaient une liste - , avec deux pages de texte serré et un slogan qui se limite à "Votez Lutte Ouvrière" . Cette liste est assurée de n'être pas lue par l'immense majorité des citoyens...on voit ici que se limiter uniquement au fond - même si c'est visiblement assumé - est équivalent à un suicide dès lors qu'il s'agit de toucher un maximum de citoyens. Pas de déontologie dans ce métier...

Fond :
contre toute attente, je respecte ce qui est dit dans cette "profession de foi" , en effet cette liste est la seule à ne pas mentir. Cette absence totale de forme, si elle est destructrice à grande échelle, est néanmoins impressionnante tant elle est rare. Ici, l'ennemi est le bourgeois, et on le désigne clairement. On veut exercer un contrôle total des finances des entreprises et interdire les licenciements sous peine de réquisition, et on le dit sans fard. On crache sur la construction européenne telle qu'elle s'est faite, mais l'on n'hésite pas à affirmer que l'on soutient une Europe intégrée, sous la forme "d'États-Unis socialistes d'Europe" . Ça a le mérite de la clarté.





Nouveau Parti Anticapitaliste


Forme : le photomontage de groupe n'est pas particulièrement engageant, toutefois les visuels sont très réussis au recto. Le verso, lui, est nettement moins accessible, et la multiplication des couleurs nuit à la cohérence graphique. Le résultat général est donc partagé, mais le verso emporte la mise, et je pense que ce tract aura été dans les plus lus, au moins le premier texte. On notera l'usage des "salarié-e-s" , assez rigolo et déroutant à la lecture, toutefois utilisé - heureusement pour les yeux - avec parcimonie.

Fond :
un texte qui s'attache uniquement à la politique, sans sous-entendus directs envers d'autres partis. Réclamation d'un nouveau processus constituant pour l'Europe à la place de traité de Lisbonne. Instauration d'un service public bancaire, et "démantèlement" des paradis fiscaux. J'ai quelques difficultés à commenter cette liste, parce que si je suis radicalement pour des solutions atypiques, pour autant cette profession de foi semble plus un empilement de grands principes techniques qu'une réelle attaque idéologique ou la mise en oeuvre d'une volonté de participation et d'information de la part de leurs députés européens, fut-ce pour s'opposer systématiquement. Ce sont toujours ceux dont on attendait quelque chose qui décoivent le plus, il paraît...





Alors, pour qui le tenancier de ce blog votera-t-il ?

        Et bien, pour être honnête, je ne sais toujours pas [2] . Je pourrais voter MoDem dont certains points du programme et la promesse publique d'honorer convenablement leur mandat me plaisent, s'ils n'étaient pas si frileux envers le fédéralisme et que le parti était moins verrouillé par François Bayrou. Je pourrais voter pour faire élire Eva Joly dont je considère qu'elle est une des rare à avoir une légitimité européenne, mais ce sera certainement le cas vu les sondages élevés et je ne voudrais pas ajouter un surcroît de légitimité à un Daniel Cohn-Bendit dont je considère qu'il représente emblématiquement ce que sont devenus les soixante-huitards, lui qui reste fort discret en France sur son ardent désir de morceler les services publics pour faire jouer la concurrence "pure" du marché. Je pourrais voter pour le NPA pour mettre un coup de pied au cul du PS et leur donner une chance de montrer leur participation intensive aux débats, si je n'avais pas la désagréable impression que leurs députés ne seront pas très présents à Bruxelles et que la lucidité n'est pas au rendez-vous. Je pourrais voter blanc pour montrer mon désaccord quand à la légitimité institutionnelle proclamée du Parlement Européen si le vote blanc avait une légitimité et était comptabilisé. Bref, ça se finira dans l'isoloir...je vous souhaite d'être moins indécis ;-)





Notes

[1] Comme Verel ou le Chafouin, ce qui est tout de même assez incongru dans une blogosphère politique aux idées généralement plus arrêtées...

[2] À l'instar de Verel, qui a également choisi de regarder les tracts et ne s'en est pas trouvé plus avancé que moi.



Publié dans En Europe

Commenter cet article

Corti 12/06/2009 17:58

Concernant le parti pirate, ils en veulent d'ailleurs : http://www.numerama.com/magazine/13111-Le-Parti-Pirate-suedois-denonce-une-fraude-electorale.htmlD'un autre côté, ils ont raison de ne pas se laisser marcher dessus.

Moktarama 12/06/2009 18:04


Ils ont sacrément raison, c'est d'ailleurs la leçon la plus évidente du procès de The Pirate Bay.


Corti 10/06/2009 23:35

Et au final, tu as craqué pour qui si ce n'est pas trop indiscret ? :)

Moktarama 12/06/2009 15:13


Ce n'est pas trop indiscret ;-)

Finalement, j'ai voté pour le NPA, histoire qu'ils aient un élu. Ce qui n'a servi a rien vu les scores abyssaux de ce parti à Paris et en Île-de-France...c'est bien beau de vouloir donner une
conscience politique aux jeunes et aux pauvres, mais c'est clairement un échec, avec des scores en Seine-St-Denis misérablement bloqués à 2 ou 3 % . Dans mon bureau, ils faisaient 3 ou 4 % au mieux
(j'ai participé au dépouillement) .

Faut dire que le Front de Gauche ne leur a pas facilité la tâche, comme avec le tract de ce billet où 50% de la surface est dédiée à expliquer qu'ils sont la seule et unique gauche de gauche.

M'enfin, le PS a quand même pris son coup de pied au cul (un coup de pied bio 100 % de personnalités européennes fortes) , c'est déjà ça...il n'est que de voir les réactions des barons du
parti pour ne pas regretter son vote.

Pour ce qui est des résultats, on s'attendait à cette poussée européenne de la droite, la France a envoyé beaucoup de verts simplement parce que ces derniers ont fait la meilleure campagne
électorale, commencée depuis plusieurs mois, et qu'ils ont eu l'intelligence politique de mettre leurs différends au placard pour jouer la carte des individualités. Je n'aime pas Cohn-Bendit, mais
on ne peut nier qu'il s'investisse fortement dans le Parlement Européen.

Un point européen positif : le piratpartiet qui envoie des députés au Parlement, c'est du jamais vu et c'est une très bonne nouvelle, parce que ceux-ci nous montrent (comme la Quadrature)
que le travail d'information est capital pour une démocratie (c'est ainsi la diffusion en temps réel du procès de The Pirate Bay qui a fait exploser leur électorat) . Je ne doute pas que ces
nouveaux députés prendront un soin tout particulier à rendre compte de leur mandat aux électeurs suédois.


Abraham Soubrie 08/06/2009 10:43

Bonjour,Merci pour votre Site et pour les Infos ...  çA Phot ' Aux Yeux ...!A+ de vouus relire , sincère salutations ..  A.S PhotOGraphiC

Moktarama 12/06/2009 15:15


De rien.