Les mots du Comité Invisible et de Julien Coupat

Publié le par Moktarama


        L'incertitude demeurant au sujet de l'identification du "Comité Invisible" à Julien Coupat, j'ai décidé de me pencher sur leurs écrits respectifs, en me demandant quelle était la proximité sémantique des différents textes. Pour ce faire, je me suis servi de l'intéressante application Wordle  [1] , qui permet de créer en ligne des nuages sémantiques à partir de contenus écrits.

       
J'ai ainsi sélectionné les textes de "L'insurrection qui vient" et de la "Mise au point" pour le Comité Invisible, et le texte de l'interview écrite réalisée par Le Monde avec Julien Coupat alors en prison [2] , sachant que ces deux derniers textes sont de longueur comparable - contrairement à "L'insurrection qui vient", beaucoup plus long. Une fois les nuages de mots obtenus, je les ai "nettoyés" manuellement afin d'éliminer toutes les locutions françaises non pertinentes, à la manière d'un antidictionnaire sémantique [3] .





"L'insurrection qui vient" , Comité Invisible



"Mise au point" , Comité Invisible






       
Le moins qu'on puisse dire, c'est que les trois nuages obtenus sont extrêmement proches, et on retrouve de nombreux mots dans les trois, même si on perçoit certains commes spécifiques du moment d'écriture. Ainsi, on retrouve dans l'interview les références de l'actualité, avec de nombreuses mentions du gouvernement, mentions totalement absentes des deux premiers textes. Ou encore la présence de la notion d'antiterrorisme dans les deux derniers textes, publiés après l'arrestation ultramédiatisée de la "bande de Tarnac" .

       
Bref, si Julien Coupat n'est pas le Comité Invisible, il fréquente en tout cas clairement les mêmes milieux idéologiques, et imite rudement bien la sémantique du discours. En dehors des nuages de mots-clés, il me semble que l'interview du Monde est nettement en dessous en termes de force psychologique, si on la compare par exemple à "L'insurrection qui vient" . Je pense notamment à la réponse lapidaire, citation d'Hegel [4] en forme d'argument d'autorité, qui est faite à la question des journalistes sur ses origines fort peu "prolétariennes" .




Notes

[1] Application qui a le mérite d'être entièrement gratuite d'utilisation et au résultat très esthétique, même si elle reste tout à fait limitée en termes d'analyse sémantique.

[2] Cette interview épistolaire a rencontré beaucoup de succès sur internet, et de nombreux commentateurs de tous horizons se sont penchés dessus, notamment en insistant sur la proximité du discours avec "L'insurrection qui vient" , ce à quoi je souscris partiellement. Si le sujet vous intéresse je vous recommande ces trois articles, qui traitent du sujet avec des angles très différents :



[3] Comme j'ai effectué ces opérations à la main, j'ai constitué "l'antidictionnaire" au fur et à mesure. Les commentaires sont les bienvenus, voici la liste de mots retirés, aucun ne me semblant intéressant du point de vue du sens :

plus / c'est / n'est / tout / toute / comme / cette / d'une / d'un / afin / tel / telle /aucun / ainsi / ou / où / quoi / cet / sans / celui / si / certains / cela / jamais / toute / tous / déjà / ils / il / elle / elles / peu / donc / très / quels / ici / depuis / tant / quelque / plutôt / entre / seule / dont / seul / sous / autre / chose / tous / toutes / ceux / quand / aussi / seulement / certes / ans / ailleurs / chez / chaque / leurs / contre / toujours / toutes / moins / encore / trop / ni / combien / celle / rien / qu'elle / qu'ils / qu'il / parce / n'est / que / donc / fois / derrière / s'en / maintenant / propre / effet / là / l'on / n'est / qu'elles/ qu'elle / n'y / qu'à / chacun / peu / trop / désormais / qu'un / qu'une / l'autre / leurs / voilà / cela / partout / d'être / chose

[4] Voici la question et la réponse originelles :

Le Monde : Vous êtes issu d'un milieu très aisé qui aurait pu vous orienter dans une autre direction...

Julien Coupat : "Il y a de la plèbe dans toutes les classes." (Hegel)




À propos de "l'affaire de Tarnac"



Publié dans En France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

msp 22/06/2009 00:16

Une méthode plus scientifique d'attribution d'un texte est la stylométrie, voirhttp://en.wikipedia.org/wiki/Stylometryhttp://www.philocomp.net/?pageref=humanities&page=signaturehttp://www.jgaap.com/

Moktarama 24/06/2009 18:25


Merci pour les liens, ceux-ci semblent en effet très intéressants pour l'attribution de textes non signés.


toto 20/06/2009 22:29

ça c'est de l'analyse critique digne de l'école des hautes études... Bravo ! Remarquable, quelle maitrise des outils d'analyse ... Si si vraiment

Moktarama 21/06/2009 01:14


J'aurais préféré que vous me fassiez part de vos remarques afin d'atteindre un jour la dignité "de l'école des hautes études" , je me contenterai de prendre votre gentille moquerie avec
philosophie...