Le Monde et la titraille mensongère

Publié le par Moktarama


        Aujourd'hui dans l'édition en ligne du journal Le Monde, un article - repris d'une dépêche AFP - est consacré aux reproches que les dirigeants du Hamas ont fait au Fatah récemment, accusant ces derniers d'avoir transmis des informations tactiques à l'armée israëlienne durant l'opération "Plomb Durci" qui s'est déroulée il y a un mois et demi dans la bande de Gaza. Dans ce bref article, nous apprenons que selon les officiels du Hamas, "Des officiers et des membres des services de sécurité de Ramallah ont chargé leurs agents [à Gaza] de surveiller les mouvements de la résistance dans la bande de Gaza".

        Les dirigeants du Hamas, par l'intermédiaire de leur porte-parole, affirment que "Ces informations ont été envoyées à Ramallah [QG de l'Autorité palestinienne], puis transmises à l'ennemi [Israël] qui a visé des cibles sur la base de ces renseignements collectés avant et pendant la guerre".

        Les journalistes du Monde nous font également part d'une réflexion d'un des patrons du renseignement du Hamas à Gaza, qui pense que les services de renseignement du Fatah se sont servis du logiciel Google Earth pour créer les cartes tactiques transmises à l'armée israëlienne.

Je vous propose maintenant un petit jeu intitulé "Devinez le titre que la rédaction du Monde a choisi pour mettre en valeur ces informations" :

1/ Le Hamas accuse le Fatah d'espionnage pendant l'opération "Plomb Durci"

2/ Selon le Hamas, l'Autorité Palestinienne a transmis des renseignements tactiques à Israël

3/ Google Earth fait son apparition dans les conflits assymétriques

4/
Le Hamas accuse le Fatah de l'avoir espionné sur Google Earth



Vous vous doutez certainement du titre choisi au vu de la simple présence de mon article, en voici une capture d'écran :


        Vous allez dire que je m'acharne, mais comme on dit, "qui aime bien châtie bien" . Ainsi, ce titre est parfaitement mensonger, et comme souvent totalement démenti par la partie rédactionnelle de l'article. En tant que lecteur, je n'aime pas être pris pour un imbécile, et donc pas plus être induit en erreur, tout ça parce que les journaux courent après la moindre page vue.

        En effet, le Fatah n'a pas "espionné sur Google Earth" le Hamas, il a envoyé des agents faire un travail de terrain dans la bande de Gaza, chose qu'Israël ne peut pas faire facilement. Le mouvement s'est ensuite effectivement servi de Google Earth, mais uniquement dans un but de visualisation  et de transmission de l'information rapportée par ses agents sur le terrain.

        Il y a une vraie analyse à faire sur le sujet, ou comment l'accès rapide et gratuit à des ressources cartographiques fiables peut modifier l'équilibre - ou plutôt le déséquilibre - du renseignement dans une guerre assymétrique, particulièrement en ce qui concerne la transmission de ce travail de renseignement. Ce qui est, on en conviendra, particulièrement éloigné de l'utilisation d'un logiciel comme Google Earth en tant qu'outil de collecte de renseignements sur le terrain, qu'induit pourtant le titre de l'article.


Publié dans En France

Commenter cet article