Liens du jour - vendredi 30 mai

Publié le par Moktarama


        Aujourd'hui, je n'ai rien de particulier à écrire, alors je vais faire comme
novovision
une petite revue des liens du jours :


      
L'appel au secours des agriculteurs sur le blog Le monde selon Monsanto : Marie-Monique Robin publie ici un courrier saisissant reçu par un jeune agriculteur, qui a fondé l'ARSFP - association pour la reconnaissance de la souffrance des familles paysannes, un bien mauvais nom par ailleurs - , morceaux choisis.

  • Mon grand père était cultivateur dans la région du Vaucluse et s'est donnée la mort en 1977 de même pour mon père en 2000.Je sais que mon cas n'est pas un cas isolé, ce sont des milliers de fermes qui ont été ruinées  et c'est pour cette raison que j'ai créé l'association.
  • Soit ils (les paysans) rentrent dans le jeu de la modernisation et dans ce cas on leur donne des subventions. Mais alors ils auront à subir les lourdes contraintes (changement brutal du mode de production, hausse de la fatigue nerveuse, endettement, risque de faillite en cas de chute des cours...) qui sont liées à cette modernisation. Soit ils restent en marge de la modernisation et ils deviennent des marginaux économiques et donc ils sont condamnés à disparaître à brève échéance.
  • L’agriculteur est alors piégé, il n’a pas la possibilité de désobéir ni de s’exprimer sur l’absurdité de la situation qu’il est en train de vivre : il n’y a pas d’alternative. L’école de Palo-Alto a justement montré que ce genre de situations dans lesquelles la personne est prisonnière d’un choix "impossible" sont à l’origine de pathologies mentales graves: névrose, schizophrénie (étymologiquement veut dire "esprit" "coupé"), psychose.
  • Mais ce n’est malheureusement pas tout, à la fin du plan, les "fantassins du développement" reviennent dans la famille pour contrôler les résultats obtenus. Et comme de bien entendu, dans la grande majorité des cas, ils estiment que les objectifs n’ont pas été atteints (sanctions) . Cela engendre un phénomène de culpabilisation (dépression, suicide) de la part de la famille en "incitation" économique.
  • Contre-ordre : Le comble de l’absurde est atteint lorsque l’incitation fonctionne "trop bien" (surproduction). Les incitateurs fantassins du développement mettent en garde les familles qu’il va falloir faire attention à restreindre la production (quotas laitiers par exemple). L’ agriculteur qui a investi (après avoir été incité) dans de nouveaux bâtiments pour accroître sa production et qui comptait sur la quantité pour pouvoir compenser la baisse des prix se voit sommé de la réduire : Il y a vraiment de quoi devenir fou !
  • L'association est en train de monter un dossier pour porter plainte contre l'Etat français. (Nous ne prétendons pas détenir la vérité mais nous voulons simplement que cette action en justice puisse permettre un débat contradictoire et que l'Etat se justifie des décisions qu'il a prises ou pas prises.)

    Nous essayons d'alerter des médias pour faire connaitre notre projet. Malheureusement sans succès à ce jour...

        Finalement, j'ai presque tout mis...c'est assez impressionnant, je leur souhaite de réussir à provoquer un vrai débat sur la question, cela aurait d'ailleurs du être compris dans le Grenelle de l'Environnement, comme le montre bien la marginalisation subie pour tout agriculteur qui veut sortir du rang.
Il y a tant à faire dans le domaine...


       
Intéressement : Sarkozy, c'est Gribouille en économie par Hervé Nathan sur Marianne2 : Ou comment l'intéressement des salariés sera attribué avec de nouveaux crédits d'impôts - 20% des sommes distribuées - pour les entreprises. Mais aussi que la seule condition voulue par Sarkozy pour l'attribution des 23 milliards de réductions de cotisations sociales aux entreprises sera...l'ouverture de négociations salariales chaque année ! Non seulement, c'est déjà le cas, mais en plus aucun accord n'est exigé. Ce gouvernement se fout décidément de la gueule du monde.

      
Sarkozy copie Marianne : " Patrons, rendez l'argent ! " par Anna Borrel sur Marianne2 : Ou pourquoi je n'achète jamais Marianne papier. L'article n'est pas mauvais au demeurant ; il concerne les gesticulations hypocrites de Sarkozy et de ses ministres à propos des mirobolantes augmentations de salaires que se sont octroyées les patrons du CAC cette année - pour changer - et alors que personne n'en veut en dehors de nos frontières. Mais il est truffé de références à Marianne et d'autosatisfaction dégoulinante, qui gachent nettement la lecture. Prenez exemple sur le Canard Enchaîné, plutôt que de vous sentir obligés d'écrire dans tous vos papier à quel point Marianne est un grand journal.


       
Pourquoi Poutine a choisi Paris sur le blog Affaires étrangères : Il semble que Poutine veuille banaliser le plus possible son régime, et pour cela aller voir Sarkozy est assez efficace vu les similitudes dans les manières d'exercer le pouvoir. Il va aussi y créer un observatoire chargé de pointer les déficiences des pays occidentaux, ce qui ne manque pas de sel, et à la fois nous fait mesurer la chute vertigineuse et accélérée de notre image, qui après Bush aux USA suit tout à fait le même chemin en Europe. Et le rapport d'Amnesty International l'a confirmé cette semaine, dénonçant le relativisme culturel - comme dirait Jack Lang, la dictature, c'est un peu la démocratie pour les africains - à la mode en occident ces derniers temps, et justification inlassable aux violations flagrantes des droits de l'homme des pays avec lesquels nous commerçons.



Enfin, je suis assez stupéfait de voir la tornade médiatique se déchaîner dans toute sa violence pour cette annulation de mariage à Lille, parce que la femme avait mentie sur sa prétendue virginité - le mari s'en étant aperçue lors de leur nuit de noce. Et le jugement pointe que la virginité était une "qualité essentielle" au mariage.

La
ligue des droits de l'homme, Ni putes ni soumises, Elisabeth Badinter et tous les médias embrayent - sans oublier les partis politiques - , c'est le sujet du jour. Heureusement que le web est là pour faire entendre une voix dissonnante dans ce concert de lamentations sur la femme musulmane !

        L'épouse n'était pas vierge : Le tribunal annule le mariage par Chloé Leprince, sur Rue89 : L'avocat du Monsieur dit qu'il aurait effectué un divorce par consentement mutuel s'il avait su, et la journaliste nous dit que les annulations de mariage basées autour du mensonge sont fréquentes. Que de toute manière, les deux époux étaient d'accord.

       
Marcel est nul, son mariage aussi... sur Polémiquons : Pointe très justement le fait qu'on puisse douter d'un tel barouf médiatique si c'était Marcel, catholique vivant à Chalons-en-Champagne, qui avait été acteur du même jugement.

       
Annulation du mariage, un crime ? sur Partageons mon avis : Reprend Polémiquons, et explique qu'il faut éventuellement changer la loi - il semble la juger mauvaise - , ou parler de ces coutumes religieuses qui n'ont plus lieu d'être.

Et là, les blogs juridiques débarquent avec leur - lourd - arsenal :

       
La virginité de la femme est-elle condition du mariage ? sur Diner's room : qui montre d'abord qu'une qualité essentielle dépend totalement des convictions de chaque personne, que donc il est assez évident que pour un musulman/catholique pratiquant, la virginité soit une "qualité essentielle" au mariage. Puisqu'elle détermine en partie le choix de la personne avec qui se marier. Cette appréciation est subjective, et il ne revient pas au juge de s'immiscer là-dedans, enfin plus maintenant vu le caractère de plus en plus individuel et contractuel du mariage. Enfin, il explique l'erreur de Rue89, en effet le juge s'est servi du consentement de la femme à l'annulation comme de preuve de la reconnaissance de sa non-virginité précédant le mariage. Et non pour la valider, seul l'Etat ayant ce pouvoir.

       
N'y a-t-il que les vierges qui puissent se marier ? chez Maître Eolas : Reprend Diner's room et ajoute une petite liste à la Prévert de "qualités essentielles" ponctuelles : la qualité d'ancien condamné ; la qualité de prostituée ; la nationalité ; l'aptitude à avoir des relations sexuelles normales (le jugement ne définit pas la relation sexuelle normale, pour la plus grande tristesse des étudiants en droit) ; la stérilité ; la maladie mentale ou le placement sous curatelle. Le jugement est détaillé pas à pas - c'est  un régal, comme d'habitude - , et l'on comprend - bien mieux que chez Jules - que ce jugement est tout à fait banal et ne mérite absolument pas qu'on en fasse des gorges chaudes à qui mieux mieux.

        Pour ma part, j'incline à penser qu'effectivement si certaines coutumes religieuses sont lamentables et d'un autre âge - la virginité au mariage en fait nettement partie - , pour ce qui est de la loi ou de la décision de justice, je n'y vois pas de réel problème. Il voulait que sa femme soit vierge, elle lui a dit qu'elle l'était, il s'avère que c'était faux, il veut annuler. C'est grave ? A part le fait que cette femme n'aura pas la formidable occasion de vivre avec un homme qui pense avec 50 ans de retard, je ne vois pas...cf. les conditions essentielles diverses rappelées par Eolas.


Mise à jour du samedi 31 mai : Jules revient sur la frénésie médiatique qui s'est subitement emparée des médias, et réexplique posément pourquoi cette annulation relève de la liberté individuelle concernnt le mariage, les "conditions essentielles" étant particulières à chaque individu, l'Etat n'ayant aucun droit de regard sur ces motivations. Mariage et virginité : un bûcher des vanités à la française.

Publié dans En Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

myriam 10/06/2008 15:18

j'ai pas vu sur l'article de marianne2 où était l'autosuffisance annoncée...

Moktarama 17/06/2008 15:32


De retour de vacances et relisant l'article, je dois avouer que j'ai cogné un peu fort...il n'empêche que cet article de Marianne2 contient deux références explicites à Marianne, une dans
le titre et une dans le corps du texte.

Et lisant le journal papier une ou deux fois par an, cette propension à s'autociter en permanence m'est assez insupportable je dois dire. Et ce assez systématiquement de manière positive. D'ou mon
courroux :-)


Kelos 08/06/2008 14:33

Nouvelle, dans la communauté, je suis en train de faire une revue de blog.. J'ai écxris sur l'annulation, du mariage, et je te rejoins en se qui concerne le battage, médiatique. Moi, se qui me dérange le plus : C'est le tribunal.. En France, ils sont laïque, et n'ont pas à se prononçer, sur des coutûmes religieuse§ Reste le mensonge... S'ils étaient tous punis, où irait le monde ? Les décideurs de la planêtte, en disent tellement . ravie de t'avoir lù.  Over-blog  Nettoue

Moktarama 17/06/2008 15:36


Je n'ai pas tout compris à ta réponse. Néanmoins, il apparaît au vu des débats que c'est la position libérale de la législation française - depuis 1975 - en ce qui concerne le mariage qui est à
l'origine de cette décision.

Il est dès lors assez étonnant que ce soient ceux-là même qui ont toujours demandé - et obtenu - cette libéralisation qui s'offusquent de cette logique quand elle leur déplaît ou les choque.