Caricatures de la semaine

Publié le par Moktarama

Ce samedi je continue à traiter la situation au Zimbabwe, l'élection de Berlusconi en Italie et la monumentale bataille qui oppose toujours Hillary Clinton à Barack Obama dans la primaire démocrate aux Etats-Unis.


" Euh...votre excellence, nous n'avons plus d'argent pour acheter plus de bulletins de vote en votre faveur... "
" Et alors...?! Imprimez plus d'argent ! "
" Euuh...nous n'avons plus de papier !! "



" Ecoutez, l'opposition ment quand ils disent que dix de leurs militants ont été tués. Ils sont tous morts de causes naturelles...
...comme une pénurie de nourriture, une pénurie de médicaments, une pénurie d'argent, une pénurie d'emplois, une pénurie de logements, une pénurie de pétrole, une pénurie de transports, faites votre choix ! "


Ces deux dessins évoquent en parallèle la monstrueuse inflation - et les graves pénuries qui s'ensuivent depuis des années, le phénomène s'aggravant exponentiellement - présente au Zimbabwe tenu depuis plus de 20 ans d'une main de fer - comme pour Ben Ali - par le "président" Mugabe, libérateur corrompu et violent de son pays - tenu dans une misère sans nom - , comme tant d'autres leaders africains ; et les féroces batailles qui opposent Mugabe tentant de rester à tout prix au pouvoir à une opposition qui estime avoir gagné - malgré les innombrables trucages en faveur de Mugabe - le premier tour des élections présidentielles. Mugabe vient d'ailleurs de reculer devant l'opposition nationale et internationale à l'absence d'un second tour. Surtout qu'il n'a pas reçu les armes et munitions qui devaient lui permettre de réduire à néant - encore - toute opposition par la loi des armes, l'Afrique du Sud et la Namibie ayant refusé le débarquement du chargement d'armes du bateau gracieusement envoyé par les néo-colonisateurs de Pékin. Pour rigoler un peu, voici la photo d'un billet de 10 millions de dollars zimbabwéens, comme dans
l'Allemagne de 1932 :






" C'est le journal de 20h, je suis votre nouveau premier ministre...et je possède cette chaîne de télévision !! "

Bon, ce n'est certes pas nouveau, mais pour la troisième fois les Italiens ont réélu Berlusconi, qui va faire régner, n'en doutons pas, une atmosphère nauséabonde en Italie. De tristes souvenirs remontent, surtout quand on pense à sa gestion de la place italienne au sein de l'Europe...Romano Prodi aura fait tout ce Damage control pour rien, le matamore est de retour, et en plus il a pris Rome !

Par ailleurs, je trouve particulièrement savoureux que ce soit un dessinateur africain qui se moque de la vie démocratique d'un pays européen, cela change des conventions et éclaire crûment la vie politique pas si démocratique que ça de notre continent. Les leaders corrompus de l'Afrique sont en effet au final assez proches de Berlu, la violence en moins. Mais les méthodes sont les mêmes, je pense ainsi à l'auto-amnistie faite par l'assemblée italienne sous Berlu II , qui a permis à Silvio de ne pas se faire rattraper par la justice eprès le mandat n°2.






Le monumental moment de suspense continue...

Bon ben voilà, Hillary continue la course malgré son irratrappable retard en nombre de délégués élus, à priori cela ira jusqu'au Congrès du parti démocrate dans quelques mois...





Mr Obama demande une faveur : "Fermez lui sa putain de gueule..."


La polémique politique américaine de la semaine concerne Barack Obama, qui doit se traîner le pasteur de son église noire - qui l'a marié notamment - , le pasteur Wright, qui après avoir fait une courte apparition il y a deux mois - vite stoppée par l'équipe de campagne d'Obama et Obama lui-même qui s'est distancié des propos tenus par son pasteur via un grand discours sur l'ouverture - , est revenu en force cette semaine, faisant plusieurs discours véhément devant diverses institutions, relançant la polémique de plus belle et contraignant Obama à encore une fois se distancier du discours tenu.

Certains pensent même que Wright est téléguidé par Clinton - l'organisatrice des récents discours de Wright étant très liée aux Clinton - , en tout cas celui-ci ; qui tient des propos soutenant les théories du complot concernant le 11 Septembre, ou soutenant que les noirs n'arrivent pas aussi bien à s'élever car la culture noire est trop différente des enseignements des blancs, et autres théories douteuses ; est une véritable pépite pour les équipes de campagne de Clinton et de Mc Cain. Bref, il risque de représenter un sacré boulet de plomb pour Obama, notamment auprès de cette si précieuse classe moyenne blanche, déterminante pour les élections et sur laquelle Hillary base toute sa stratégie de victoire au Congrès avec les voix des super-délégués.

Commenter cet article