Du Sénat, des semences OGM et des traîtres à la France

Publié le par Moktarama

       Après vous avoir raconté par le menu les tribulations de ce projet de loi depuis le Grenelle de l'Environnement, je me sens quelque peu obligé de faire le SAV de ce billet, surtout que les sénateurs ont voté hier soir la "loi OGM" . Et cela ne s'est clairement pas bien passé, le résultat en est plus que sombre, qu'il concerne ce sujet spécifique ou plus largement l'état des processus démocratiques de notre pays.

       Ainsi, sur les semences OGM, les français sont clairement contre les cultures en plein champ, ayant mesuré peut-être plus que d'autres pays les ravages de la non-application du principe de précaution et surtout la puissance phénoménale des gros industriels et le non-souci total de la santé du consommateur de ces derniers. L'affaire de l'amiante n'est pas si ancienne, et la majorité des citoyens en a été violemment échaudée, par conséquent les fortes réserves citoyennes émises le sont d'autant plus - fortes - quand ils voient leurs députés passer les plats d'un industriel, ce n'est pas comme si c'était une nouveauté.

       Hier soir donc, la loi OGM a été votée par le Sénat et débarrassée des amendements,
notamment le "Chassaigne" - n°252 - qui redonnait quelques couleurs au texte en interdisant des cultures OGM - et limitant donc fortement leur expansion en France - dans des lieux à forte spécificité locale, comme les AOC et autre appellations et labels. Maintenant, l'amendement Bizet règle le seuil des OGM dans ces cultures non plus à 0% mais à un pourcentage déterminé plus tard part le Haut Conseil - qui, nous allons le voir, est Hautement peu crédible - et adopté par décret.

       Cette loi, qui se voulait issue du Grenelle de l'Environnement, a tellement été dénaturée par les parlementaires UMP qu'on la dirait directement issu des lobbyistes européens de Monsanto. Petite revue :
  1. Le fameux délit de fauchage est crée, ça fera jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 75 000€ d'amende.
  2. Le Haut Conseil des biotechnologies sera divisé en deux, d'un côté des scientifiques - sélectionnés de manière totalement aléatoire et indépendante, soyons-en sûrs - qui pourront rendre des avis, de l'autre côté des citoyens qui n'émettront que des "recommandations" , sachant que tout ce beau monde sera soumis au devoir de réserve. Autant pour la transparence !
  3. Seul le Ministère de l'Agriculture sera chargé de la décision finale d'autorisation ou non d'un type de semence OGM. Non seulement on exclue le ministère de l'Ecologie du processus, mais en plus on revient en douce au systême qui existait avant la loi, avec un ministère de l'Agriculture verrouillé par les lobbys, qui n'a jamais émis un seul avis négatif à propos des semences OGM et ne fait aucune étude lui-même mais préfère faire confiance aux travaux de Monsanto. La seule différence consiste en ce conseil qui n'aura pas droit à la parole publique. On se fout de qui dans ce pays franchement ?
  4. En cas de préjudice économique - qu'il faut bien prévoir vu que la loi balaie totalement le principe élémentaire de précaution - seuls les agriculteurs contaminants pourront être attaqués, les fournisseurs de semences bénéficiant d'une pré-amnistie bienvenue si les OGM se révèlent une catastrophe. Les industriels de l'amiante doivent se mordre les doigts de ne pas avoir fait voter une telle loi il y a trente ans !
  5. Certaines informations concernant les effets des OGM  sur l'homme et l'environnement pourront être maintenues au secret arbitrairement, un décret ultéreur précisant lesquelles...
      
       Revenons à hier soir : les sénateurs de l'opposition, s'apercevant que les débats de la seconde lecture de la loi n'en étaient pas vu que presque tous les sénateurs UMP votaient comme un seul homme pour rejeter les amendements, et que Borloo et
Jean Bizet - rapporteur - voulaient empêcher tout débat pour passer aux votes, sont tout simplement partis du Sénat après la suspension de séance, ne revenant que pour dire qu'ils partaient vu l'absence de débats. Merci à eux.

       Un merci également aux sénateurs UMP Le Grand - Manche - et
Fabienne Keller - Bas-Rhin - d'avoir essayé de créer le débat, d'avoir soutenu des amendements de l'opposition. Une opposition qui pour une fois a joué son rôle, refusant d'apporter une quelconque caution à un projet de loi qui a été fabriqué sur mesure pour Monsanto et alii, et qui n'a de légal que l'apparence.
        Quand aux députés et sénateurs de la majorité qui ont voté à 2 reprises pour cette loi et contre tous les amendements en faveur de l'environnement et du principe de précaution, je n'ai qu'une chose à leur dire : Vous êtes des traîtres à votre patrie et aux citoyens français, vous avez honteusement fait le jeu de Monsanto - qui j'en suis sur, vous le rendra de multiples manières - et voté en toute conscience et malgré les alertes de certains des votres pour une loi honteusement modifiée et dénaturée.

       Cette traîtrise sera reconnue à sa juste mesure le jour ou on trouvera des OGM dans des produits AOC et que l'excellence française des produits de la terre se sera perdue, ou lorsqu'on découvrira que ceux-ci présentent un facteur de risque cancérigène, tout cela à cause d'apprentis sorciers qui préfèrent créer un marché de toutes pièces avec des technologies dont la dissémination n'est absolument pas contrôlable et alors que la recherche n'a pas besoin de cela pour progresser - contrairement à vos argumentaires identiques débités la semaine dernière sur toutes les chaînes de télé. Et bien j'espère que ce jour-là vous ne serez pas dans une putain de tombe mais bien en vie pour pouvoir bouffer la même merde que vous vous apprêtez à nous faire manger pour les prochains siècles. Et ce contre le peuple souverain, une fois de plus.

       Le pire dans tout ça, c'est que nos représentants, qui ont pour la plupart une culture scientifique équivalente aux pages "Sciences" du Monde - et ce n'est pas un compliment - , arrivent en leur âme et conscience à avaler sans se poser de questions n'importe quel argumentaire d'une multinationale, et rejettent sans se poser plus de questions n'importe quel argumentaire ne venant pas de ces multinationales ! Décidément,
après Balkany, la corruption de nos "élites" ne semble pas avoir de limites, vu que même en face d'un des choix les plus importants de notre génération pour le pays, une valise de billets - ou autres menus avantages en nature, je suppose - suffit à faire plier 99% de ces "élites".

       Il reste une dernière lecture de cette loi à l'Assemblée, je ne peux qu'espérer un sursaut démocratique et citoyen des députés UMP, même si cela me semble clairement être un doux rêve. Par contre, laissez-moi vous dire que la prochaine fois que je croise un élu UMP, il va entendre ma façon de penser ! Je ferais bien sûr un autre billet lors de la dernière lecture de la loi, histoire de voir exactement de quelle taille va être la batte de base-ball qu'on va se prendre dans le cul. Et oui, j'ai tendance à devenir vulgaire quand je me fais baiser ouvertement, je suis jeune citoyen alors je n'en ai pas encore trop l'habitude :-)


PS : Les photos sont celles de Borloo - celle-ci est facile - et de
Mr Bizet. Ces deux personnes sont des hontes pour notre pays, des vendus dont il ne faut pas plus oublier les visages que les peu nombreux parlementaires UMP à avoir osé faire leur devoir de citoyen. Je n'aime pas être excessif dans mes réactions, mais là ça me fait vraiment gerber - ayant personnellement une formation scientifique - de voir les âneries de Monsanto débitées ouvertement et votées sans broncher par nos propres élus.

PS2 : Je vous recommande
cet excellent billet de Corinne Lepage sur le sujet.

Publié dans En France

Commenter cet article

love bill 18/04/2008 08:58

Quel passage en force pour ces OGMs et quel déni de l'intérêt commun !Et que dire du délit de fauchage. On laisse en liberté toutes sortes de criminels et on va condamner lourdement des gens qui luttent pour l'intérêt de tous !

Alcibiade 18/04/2008 02:30

Nous avons vu votre commentaire sur le blog de Corinne Lepage qui comme vous a raison de proclaer que demain les français excédés ne se contenteront plus des discours mielleux "on a peut-être été responsables... AIS PAS COUPABLES"! Vous avez raison de donner ici les noms des principaux responsables, de ceux qui, en Ponce Pilate, n'ont pas participé et de ceux aussi qui se sont opposés!