Blogs, politique et Jeux Olympiques

Publié le par Moktarama

       Bienvenue chez moi ! Enfin, chez moi...disons dans ma sphère de pensée, considérant le blog non comme un journal intime mais plutôt à la manière d'un bloc-notes accessible au quidam - si lesdites notes lui sont d'un quelconque intérêt bien sur . Ceci posé, voyons ce qui m'occupe l'esprit. Et peut-être bien le tien, navigateur du web égaré chez moi, car qui lit un premier billet de blog sinon un errant au hasard d'internet ? D'abord, les résultats des élections municipales - ben quoi, dans le temps web je n'ai jamais que 6 mois de retard sur l'actualité :-) - et les approches internet de la communication des candidats et de leurs idées, ensuite les J.O. de Pékin et les appels au boycott - ou pas.

       Les municipales, quand à elles, se sont déroulées comme prévu ou presque : le FN n'existe plus, l'UMP & apparentés a sévèrement dérouillé sauf exceptions - Alain Juppé à Toulouse notamment - , le MoDem est  inaudible, le PS s'autocongratule sans débattre ou décider quoi que ce soit, le PC sauve les meubles, les Verts sont laminés à Paris - et décident finalement de
cumuler les mandats quand ils sont en position de le faire - , la LCR s'est surprise à réussir un score certain à des électins locales. Le presque : Delanoë (PS) a envoyé paître Sarnez (MoDem) à Paris, s'appuyant sur une large avance sur Panafieu (UMP) au premier tour - et dans le but non avoué de ne pas paraître un "faux homme de gauche" lors des élections du premier secrétaire du PS. Il s'ensuit les non-victoires du PS dans le Vè arrondissement - Tibéri est élu - et dans le XVè arrondissement - Goujon est élu. M'a beaucoup surprise aussi l'élection de Jean Sarkozy au poste de conseiller général du 92 à l'âge de 21 ans, ainsi que l'indemnité de 2600€ qui va avec, le tout pour quelqu'un qui n'a d'autre mérite/statut - de par son âge, ne soyons pas trop sévères - que d'être le digne fils de son père.

       Mais la vraie surprise reste évidemment, en tant qu'internaute, la continuité dans l'absence totale de communication "2.0" dans l'approche web des candidats. Passons en revue le PS, le MoDem et L'UMP & apparentés. Pas de liens pour cause d'obsolescence et de volonté de commentaire global - et de feignantise, un peu, aussi.
       Parti Socialiste : Après une remarquable percée lors des Présidentielles 2007 - et le site ségoléniste Désirs d'Avenir, vrai espace de communication avec sa propre communauté - retour au vide le plus absolu. Le site de Delanoë pour Paris en est un bel exemple, avec pas ou peu d'interactivité, et aucun dialogue. Un de ceux parmi les plus moqués notamment de par l'absence remarquable de visiteurs dans le cadre d'une ville comptant environ 3 millions d'habitants.
       Mouvement Démocrate : A fonctionné assez bien pendant les Présidentielles sur un mode de dialogues éclatés entre internautes et blogueurs, mais en pêchant par absence de lieu d'expression clair et défini - sur le modèle de Désirs d'Avenir par exemple - ; aux Municipales ce modèle a explosé complètement, de par la spécificité locale - moins d'internautes = moins de dialogue - , et bien sûr de par les actions du MoDem dans le réel.
       Union pour un Mouvement Populaire :
Après les Présidentielles et le Web 2.0 version Sarkozy - bonne intégration de la vidéo, audio, plaidoyers et arguments pro mais absence totale d'une quelconque forme de dialogue ou de débat - , on prend les mêmes et on recommence. Sites plutôt jolis, mais aucune posibilité d'échanger des idées, la modération à priori et partisane ayant une forte tendance à faire fuir à toutes jambes ceux qui sont intéressés à débattre.

       Une seule conclusion, sans appel : Absolument tout reste à faire dans ce domaine pour les partis, tant leur apport à la Toile est négligeable jusqu'à présent. Le modèle américain est intéressant, ressemblant à des métas Désirs d'Avenir rassemblant de vaste communautés de blogueurs et de publications diverses, créant ainsi un vrai réseau de site et d'idées. 2.0 quoi ;-)
       En France, seuls les blogs d'hommes politiques sont à peu près suivis, montrant bien la validité de cette plateforme de communication dans le débat d'idées. Je m'y joins enfin avec plaisir, ayant attendu - longtemps - d'avoir des choses à dire et la motivation pour l'écrire. Ce qui me fait penser que pour les J.O. , je ferais un autre billet finalement, faudrait pas que je m'épuise avant même d'avoir commencé !
      

Publié dans En France

Commenter cet article